Documents

Le directeur de DECERE s'exprime dans la newsletter de la Région Grand EST

Frère Jean-François, o.p. a été invité à s'exprimer par la Région Grand Est dans le cadre de sa politique en faveur du dialogue interreligieux. Nous reproduisons ici son texte.

« Bien reliés »

 

En ces journées d'hiver 2021, marquées par une grande inquiétude et une crise qui dure, je voudrais vous rejoindre avec fraternité, amis d'ici et d'ailleurs, croyants ou incroyants, éprouvés peut-être, privés de travail, de clients, de cours, assoiffés d'espérance, citoyens enracinés ou étrangers de passage, hommes, femmes, enfants, mal-aimés ou comblés d'affection, en vos révoltes, vos soucis, vos tendresses ou vos projets...
Nul ne l'ignore : notre humanité cherche les clefs d'une vraie solidarité à tous les niveaux, un récit fédérateur qui nous rendra confiance. C'est urgent, alors que certains récits fondateurs ont perdu de leur influence, et que de sidérantes thèses complotistes gagnent du terrain, parfois alimentées par des dirigeants inconscients. Cela me pousse à vous livrer une conviction. Est-elle née dans le silence d'une prière, l'écoute d'une œuvre de Jenkins, la lente rumination d'une lecture ou de la réflexion d'Abdennour Bidar disant récemment : « La vie spirituelle, c'est la vie bien reliée » (Le Monde 17/01/2021) ? Je ne sais. De certaines décantations, le mystère nous échappe.
J'ose simplement quelques mots : Il n'y a de réalisme durable et motivant que celui de l'amour. J'appartiens à une tradition qui lit, dans la Bible, que « l'Amour ne passera jamais » (I cor 13,8). Étonnante phrase dans un livre censé n'exalter que Dieu. Audacieuse affirmation quand on sait la fragilité de nos Amours. Mais, que nous aimions peu ou beaucoup, avec émotion ou froideur, blessés ou embrasés, nous devinons tous qu'il n'est de véritable énergie spirituelle, quand tout est trop lourd, que celle qui ouvre à « plus que soi » : le désir de la rencontre, la soif d'aimer et d'être aimé, l'éveil d'une dimension intérieure, le besoin d'être « bien reliés ». L'amour en pousse même certains à choisir une vie détachée, attentive, donnée, comme pour scruter à travers les ombres, son mystère éternellement fécond.
Par dessus tout, c'est du réalisme de l'amour dont nous avons besoin : car il est le meilleur activateur, en nous, de la sérendipité. Il nous met sur la voie de ce qui construit, réjouit, guérit et libère. Sans amour, on ne peut pas vivre, ni travailler, ni s'engager. Sans amour, on peine à mourir humainement. Sans amour, on ne peut pas étudier, chercher ou questionner. Sans amour, on ne saurait accueillir la différence, ni prier, ni croire que l'humanité dispose encore d'une source pure et claire, d'un début de récit pour éclairer son chemin face aux redoutables défis actuels.
Janvier 2021
Jean-François Bour, religieux dominicain à Strasbourg.

 

 

 

 RÉGION GRAND EST

Siège du Conseil régional
STRASBOURG

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex

 

www.grandest.fr


contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Association DECERE

41 Avenue de la Forêt-Noire
67000 Strasbourg